Fonctionnement de l’inflation 3

Del denne artikkelen med vennene dine:

Noen forestillinger om inflasjon, valuta og økonomi ... (3 / 3)

Nøkkelord: penger, pris, Friedman, Keynes, Chicagos jenter, monetær rekkefølge, sentralbank, ECB, styringsrente

Les 2-delen

Halmformet halm! Se på de fine kurvene som dette gjør oss (hentet fra et BNP Paribas Resarch-dokument): avviket fra målet 4,5%, og det for den kumulative forskjellen siden 98 (avviket fra målet kalles pengegap). Disse kurvene er nederst i denne artikkelen.

Men fortell meg, siden du har lest Friedman og tatt imot sin vakre teori, hvis hele tiden og på alle steder er inflasjonen skyldes for mye penger, så to ting en: enten hadde vi en Veksten sterkere enn 2% forventet, eller vi hadde en forferdelig morder inflasjon av annuitants utover 2% målrettet ...

Perdu, et re-perdu. En moyenne 2% de croissance environ, et une « inflation » inférieure à 2%. Alors la question à 1000 milliards d’euros est : mais où est donc passé cet argent?

Go, jeg hjelper deg: husk ... måten regjeringene og sentralbankene beregner inflasjonen utelukker utelukkende ... prisen på eiendomsmegling og finansielle eiendeler. Bizarre? Sa du rar?

Quant on écoute un peu les milieux financiers, ou qu’on lit les ouvrages de certains experts, il semblerait que la réponse soit limpide. Oui, c’est vrai, la planète (car il n’y a pas que l’Europe, ce fut la même histoire aux Etats-Unis, et dans le monde entier) croulerait sous l’excès de liquidités… c’est-à-dire d’argent ! Au point ne plus savoir qu’en faire ! Au niveau mondial, la base monétaire (c’est-à-dire la monnaie émise par les Banques Centrales) augmente à un rythme de…20% par an ! En clair, et ceci fera sans doute faire un salto arrière de surprise à tout habitué du JT de 20 heures ayant bien intégré le « Ca va mal, on est presque en faillite, y’a plus assez d’argent, la France vit au dessus de ses moyens ». De l’argent, y’en a, et même y’en a trop, à tel point qu’il ne sait même plus où s’investir, le pauvre (bien que son terrain de jeu soit mondial désormais, par la libre circulation des capitaux).



Etonnant, non ? Au point que certains spécialistes issus du sérail (des banquiers, comme Jean Peyrelevade, ancien président (et redresseur) du Crédit Lyonnais, ou Patrick Artus, économiste en chef de la CDC Ixis) commencent eux mêmes à s’en émouvoir et à tirer la sonette d’alarme. Artus parle même de « capitalisme sans projet », car les bénéfices des grands groupes s’accumulent et ne s’investissent plus… si ce n’est pour racheter pour des sommes considérables leurs propres actions (afin de maintenir artificiellement la rentabilité du dividende pour l’actionnaire). Les grands groupes ne savent plus quoi faire de leurs montagnes d’argent accumulées! Et comme le précise Artus dans son récent livre « Le capitalisme est en train de s’autodétruire », cette situation est largement dûe aux Banques centrales, dont la complicité, pour reprendre le terme employé par l’auteur, est patente pour avoir favorisé la création d’argent facile à l’origine des bulles boursières et immobilières.

Fordi ikke tro at ECB går alene i dette underlige paradoks. Siden 10-årene har den amerikanske motparten, Fed, nettopp doblet mengden dollar i omløp over hele verden (en gjennomsnittlig økning på ... 8% per år som ved en tilfeldighet). Siden mekanismen ikke er klar til å stoppe, har Fed funnet en radikal måte å ikke lenger komme til å kile dette emnet litt paradoksalt: NYTT! fra 23 Mars 2006, publiserer den ikke lenger M3 pengemengde tallene! Overraskende beslutning, annonsert lakonisk og uten egentlig rettferdighet ... hvis det ikke er det faktum at ikke lenger vise hva som gjør oppgave: den utrolige økningen av mengden penger skapt de siste årene.

Pour information, un petit peu gênée aux entournures sans doute, la BCE avait elle annoncé en 2003 que l’objectif de maîtrise de M3 ne serait plus considéré comme un des piliers de la politique monétaire européenne ! Seule reste donc la maîtrise du hochet pour les foules : la fameuse et soi-disant « inflation » (en fait expurgée de ce qui fait tâche la encore : le prix des actifs financiers et immobiliers comme expliqué ci-dessus). Ne soyez pas surpris si un de ces jours, M3 disparaît aussi des tableaux de la BCE…

Så det er veldig rart alt det samme og bringer oss tilbake til begynnelsen av historien og til Friedman. For å hindre at staten roterer utskrift penger, har noen klart fra slutten av 60 år, men spesielt i løpet av de neste tiårene, for å fjerne den berømte styret hendene på representanter for folket til å sette i sikrere hender ... for dem. Og nå så snart som ferdig, begynner tavla å bli vakkerere! Selvmotsigelse? Ja, i det minste, men jeg vil si mer: swindle!

Car à qui profite cet argent tout frais dont l’encre (même virtuelle) n’est pas encore sèche ? A ceux qui profitent des bulles spéculatives ainsi générées : immobilier et actifs financiers. Et qu’on ne vienne pas me dire que le primo-accédant à la propriété ou le salarié qui possède trois malheureuses actions de sa société fait partie des gagnants. Ceci n’est qu’un paravent destiné à justifier l’ampleur du hold-up ! Car bien sûr, ce nouvel argent, créé rappelons le ex nihilo (à partir de rien donc) au travers des crédits accordés à certains, rentre dans l’économie par certaines portes bien précises. C’est bien sûr le rôle des organismes prêteurs (banques par exemple) de faire le tri, un peu comme un vigile (un « physionomiste ») à l’entrée d’une discothèque. Et je ne suis pas sûr que le chômeur, le RMiste ou toute une catégorie de la population aient la « tenue correcte exigée » pour rentrer. En revanche, toute l’ingéniérie financière, d’une complexité que l’on n’imagine guère, développée ces dernières années au bénéfice d’une minorité d’investisseurs, se fonde sur un crédit peu cher permettant de spéculer sur les marchés financiers mondiaux d’une manière que le quidam à bien du mal à imaginer. Cette population là, costard-cravate, est bien sûr la bienvenue au banquet du crédit facile.

Dette er åpenbart den siste avataren av den historiske konsentrasjonen av rikdom, hvis omfang bare øker. Det åpenbare miraklet til moderne økonomi: Jo mer penger du låner, desto rikere blir du! Jeg har problemer med å forklare det for min gamle mor ... Andre ganger blir andre morer sagt. Og andre monetære systemer, spesielt. (...)

Kilde til artikkelen.

Les mer

- Pengene svindel for å skape penger
- Trækkurve i M3-sone EU i forhold til 4,5% -målet:

- Kurve for M3 kumulerte avvik i forhold til målet:

- Nettstedet til forfatteren av disse sidene
- Ecouter et télécharger des émissions radios « Des Sous et des Hommes » en .mp3
- Hva er forbrukerprisindeksen?
- Nettstedet til Den europeiske sentralbanken


Facebook kommentarer

Legg igjen en kommentar

Din e-postadresse vil ikke bli publisert. Obligatoriske felt er merket *