Retour Rull ned Stopp Automatisk modus

Landbruk: problemer og forurensning, nye teknikker og løsningerGjøre en stokk for planting for å praktisere dyrkere?

Jordbruk og jord. Forurensning, kontroll, jordrensning, humus og nye oppdrettsmetoder.
Ahmed
Ekspert økolog
Ekspert økolog
innlegg: 6820
påmelding: 25/02/08, 18:54
Sted: Burgundy
x 462

Gjøre en stokk for planting for å praktisere dyrkere?

Message ikke lupari Ahmed » 29/11/16, 13:11

La fin du titre se veut un clin d'œil, en établissant une distinction entre ceux qui sont convaincus du bien-fondé de la phénoculture et ceux qui la mettent en pratique réellement. Ceci juste pour souligner que ce sujet se veut orienté vers la pratique.

L'usage de canne à planter a déjà été brièvement abordé comme une possibilité intéressante, à la fois pour faciliter la plantation au travers de la couche de foin et également afin de rendre le recours à la plantation plus systématique (hors ceux du petit nombre des légumes qui ne relèvent que du semis en place), dans la mesure où cela pallie à des contraintes propres à la phénoculture: décalage printanier de l'implantation des légumes et fragilité des jeunes semis à la levée face aux prédateurs (ce dernier point se constate aussi dans des pratiques plus habituelles).

J'avais indiqué à Gjorde la référence d'une canne d'origine scandinave: il faudra que j'en publie une photo pour que les choses soient plus nettes. J'ai étudié cet appareil qui est bien construit et assez ingénieux, mais mon optique a toujours été l'auto-construction, à la fois pour des raisons d'économie (pas à titre personnel puisque je dispose d'une de ces cannes), car c'est un certain investissement, et surtout par inclination vers un maximum d'autonomie: fabriquer son outil et l'utiliser ensuite est une source de satisfaction non chiffrable, donc considérable (ce qui s'achète n'a pas de valeur).

Après examen, il m'apparaît qu'une copie ou qu'une inspiration partielle de la canne scandinave n'est pas une bonne idée, car sa conception est pensée pour une production en série: de nombreuses petites pièces, quelques composants difficiles à fabriquer sans un équipement très spécialisé que l'on ne trouve généralement pas dans un atelier de bricoleur, des matières premières difficiles à se procurer pour un particulier.
L'idée générale est de partir de composants courants, bon marché et facile à trouver (et peut-être à récupérer, ce qui serait encore mieux) et d'une conception suffisamment souple pour s'adapter à des variantes, fonction des possibilités et outillages divers.

La cote fonctionnelle importante est celle du diamètre du tube, le reste venant se greffer dessus: je pense que 60 mm (qui est celle du modèle scandinave) constitue une dimension adéquate, en tous cas une base de départ.
Reste aussi le choix de la forme du tube: ronde ou carrée? C'est à chacun de se déterminer, sachant qu'un tube rond peut utiliser des mottes carrées; je ne prendrais donc pas position pour ce critère, d'autant que chaque réalisation devrait, selon moi, être modulée en fonction de ce que chacun peut récupérer autour de lui.
Dans un prochain message, je publierai la photo de la canne scandinave pour mieux fixer les esprits, ensuite, si tout se passe bien, nous mettrons les mains dans le cambouis! : Lol:
1 x
"Ikke tro hva jeg sier til deg."

Avatar de l'Utilisateur
Did67
moderator
moderator
innlegg: 12936
påmelding: 20/01/08, 16:34
Sted: Alsace
x 4391

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari Did67 » 29/11/16, 16:07

Ahmed skrev:
Reste aussi le choix de la forme du tube: ronde ou carrée? C'est à chacun de se déterminer, sachant qu'un tube rond peut utiliser des mottes carrées; je ne prendrais donc pas position pour ce critère, d'autant que chaque réalisation devrait, selon moi, être modulée en fonction de ce que chacun peut récupérer autour de lui.



Excellente initiative !

De même, un tube carré peut utiliser des mottes rondes, non ??? Avec chaque fois une "perte" de dimension (cercle circonscrit au carré ou cercle inscrit dans le carré)... Non ?

Travailler qu'avec des ronds (tube rond / pots ou mottes rondes) "optimise" sans doute la canne, si on ajuste le tube au diamètre des pots... Au prix d'une perte de l'agencement des pots sous châssis.

Les pots carrés sont plus commodes sous le châssis, et occupent toute la place...

Mais c'est de l'ordre du chipotage.

PS : Pour info, ce matin, on a mis en place une parcelle de 100 m² au lycée agricole à Obernai ; certains élèves apprécient ; j'avais introduit par un tour de table :" est-ce que vous pensez qu'on peut produire des légumes de façon significative sans aucun travail du sol ?" ; pour conclure, avant de passer aux travaux pratiques, par des extraits de mes vidéos où on voit le résultat (une sorte de "pot-pourri" d'extraits de vidéos) ; ce qui a suscité une deuxième salve de questions...
0 x
Ahmed
Ekspert økolog
Ekspert økolog
innlegg: 6820
påmelding: 25/02/08, 18:54
Sted: Burgundy
x 462

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari Ahmed » 29/11/16, 17:53

Oui, tu as tout à fait raison pour ce qui concerne la possibilité de planter des mottes rondes dans des tubes carrés, avec bien sûr les restrictions d'usage liées à la géométrie... Mais, comme je l'ai dit, je ne suis pas fixé sur le profil du tube: il faut voir ce qu'il est possible de se procurer, cela ne change rien à la conception, puisque j'envisage une structure indépendante du tube qui n'aurait alors que la fonction de guidage à remplir. Ce qui est important est que ce tube reste à un poids raisonnable...

ce qui a suscité une deuxième salve de questions...
Je pense que tu as tout à fait les capacités de supporter un feu nourri! : Lol:
0 x
"Ikke tro hva jeg sier til deg."
Avatar de l'Utilisateur
Did67
moderator
moderator
innlegg: 12936
påmelding: 20/01/08, 16:34
Sted: Alsace
x 4391

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari Did67 » 29/11/16, 18:21

Pour les questions, j'étais ravi de la qualité de certaines réflexions...

Pour la canne, c'est encore un scoop, mais il se pourrait que je débarque dans 8 / 10 jours ! A l'insu de ton plein gré !!!!!!!!!!!

Je vais explorer un peu le "marché" des pots perdus, en "papier mâché". J'ai essayé des pots en fibres de noix de coco collé : pas satisfaisant ; la fibre collée faisait clairement obstacle (en partie seulement, bien sûr), aux racines. Alors qu'avec les Gifipots, cela foisonnait de racines... Mais ils sont "fragiles" et s'effritent une fois arrosés plusieuus fois...
0 x
Ahmed
Ekspert økolog
Ekspert økolog
innlegg: 6820
påmelding: 25/02/08, 18:54
Sted: Burgundy
x 462

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari Ahmed » 29/11/16, 20:14

Pas de problème pour ton débarquement inopiné! : Lol:

Pour les conteneurs, il existe aussi d'autres possibilités: presse-mottes et plaques de cultures. Le premier système implique un outil presseur et un terreau spécial, ce qui le destine plutôt à des professionnels; les plaques de culture sont bien adaptées à un usage amateur et très pratiques. Il est aussi possible d'en confectionner soi-même, ce qui n'a de véritable intérêt que pour des applications/besoins bien spécifiques*.
Les pots individuels peuvent certes se regrouper dans des cagettes (c'est même la façon habituelle de procéder), mais je trouve la manipulation individuelle préalable fastidieuse.

*J'avais fabriqué des plaques multipots à partir de bandes découpées dans des plaques de polystyrène dur et assemblées à "mi-bois", avec ajout de nervures verticales¤, pour obtenir des conteneurs anti-chignon (pour élever des arbres); ce plastique se colle en le "soudant" à l'acétone (un solvant du polystyrène).
¤ Les racines franchissent difficilement les angles accentués et statistiquement, si le pot comprend plusieurs angles, elles finissent par se diriger vers le bas où elles sont auto-cernées à l'air (pot sans fond), ce qui fixe la direction de la racine primaire et induit le développement de nombreuses axillaires, donc du "chevelu"; à la plantation en place, les axillaires régressent et la racine primaire reprend son allongement.
0 x
"Ikke tro hva jeg sier til deg."

Ahmed
Ekspert økolog
Ekspert økolog
innlegg: 6820
påmelding: 25/02/08, 18:54
Sted: Burgundy
x 462

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari Ahmed » 03/12/16, 20:30

Bon, comme promis, mais avec quelque retard "dus à des problèmes techniques indépendant de notre volonté" : Lol: , voici la photo:
IMG0006A.jpg

Dans cette conception, le tube est un élément structurel sur lequel viennent se fixer les organes annexes; l'autre possibilité consiste à élaborer une structure indépendante sur laquelle tous les organes sont rattachés, y compris le tube: c'est plutôt en ce sens que je vais m'orienter (mais c'est sans aucune exclusivité). L'autre canne, qui a été vue dans les vidéos est ouverte et fermée par l'action conjuguée d'un levier manuel en relation avec un levier fixe, alors que celle-ci est manœuvrée par une pédale maintenue ouverte par un blocage pivotant; une gâchette (située à gauche de la photo) proche de la poignée permet de refermer le bec avant de renfoncer la canne dans le sol.
Dans le système des vidéos, c'est l'opérateur qui coordonne ses mouvements pour ouvrir ou refermer les leviers aux moments opportuns. Je pencherais plutôt pour une synthèse de ces deux solutions, pour des raisons de simplicité: je garde l'idée de levier au pied qui me semble pratique et, pour le maintien en position ouverte pendant le retrait de la canne, un simple ressort en bascule. Une action du pied sous la pédale ferait agir le ressort dans l'autre sens et maintiendrait cette fois en position fermée. Ceci est mon hypothèse préliminaire de principe, à voir ensuite comment réaliser cela pratiquement.
Pour ce qui est du tube, j'ai trouvé dans mes "archives" un tuyau de descente de gouttière en PVC qui fait 60 mm de diamètre interne: c'est donc une dimension standard facile à se procurer. L'autre intérêt est que c'est léger. Pour le bec, j'ai également en réserve du tube de 60 extérieur, donc facile à amener à la cote idoine (avec un peu de persuasion!). L'élément structurel longitudinal qui fera la liaison entre la poignée du haut et le bec du bas sera un tube en acier encore indéterminé (quoique je lorgne sur les tubes ronds d'un vieux fauteuil de jardin que j'ai sauvé d'un aller sans retour à la déchetterie et qui me doit donc bien ça... 8) ).

Une parenthèse pour les apprentis constructeurs: en matière d'acier, la robustesse d'un profilé dépend de son épaisseur, mais aussi de sa teneur en carbone et, lorsque l'on veut faire léger (comme dans le cas présent), il faut viser des qualités d'acier avec d'assez bonnes caractéristiques mécaniques (ce que l'on trouve plus dans un siège en tube que dans des chutes d'installation de chauffage central, par exemple et pour ne pas rentrer dans des détails trop techniques).

Å følge ...
0 x
"Ikke tro hva jeg sier til deg."
phil53
Grand Econologist
Grand Econologist
innlegg: 945
påmelding: 25/04/08, 10:26
x 89

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari phil53 » 04/12/16, 07:53

La motte tombe par gravité n'est ce pas?
Que conseilles tu comme jeu?
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Did67
moderator
moderator
innlegg: 12936
påmelding: 20/01/08, 16:34
Sted: Alsace
x 4391

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari Did67 » 04/12/16, 09:10

Je pense aussi qu'une pédale est plus indiquée dans notre cas. Je pars du principe qu'un sol non travaillé, même "aggradé", en sortie d'hiver, peut opposer quelques résistances... Quand je plante mes godets avec un transplantoir, je mets souvent plusieurs "coups de poignards vigoureux"...

Il faut donc avoir les "moyens" de s'expliquer avec le sol et un bon coup de pédale me semble adéquat. On peut jouer, à l'expérience, sur la longueur du bras de levier de sorte à obtenir l'ouverture nécessaire sans une force trop élevée.

Je pense qu'il faut peut-être deux pédales : l'une fixe, pour bien enfoncer l'appareil, au moins lorsqu'il ne rentre pas comme dans du beurre, avant d'ouvrir le bec ; l'autre ouvrant ensuite le bec. Cela ralentirait considérablement l'avancement, mais permet de travailler debout, comparé à un plantoir manuel. Et si ça rentre tout seul, on appuie direct sur la seconde. ??????????????

Les vidéos de cannes à planter qu'on voit en général sont tournées dans des sols fraisés à mort (c'est le cas de le dire), donc là, en effet, la canne entre dans le sol juste en la "piquant" d'un geste rapide. Je ne pense pas que chez nous, ce sera toujours le cas.
0 x
Avatar de l'Utilisateur
izentrop
Ekspert økolog
Ekspert økolog
innlegg: 3189
påmelding: 17/03/14, 23:42
Sted: Picardie
x 181
Kontakt:

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari izentrop » 04/12/16, 10:37

Juste des liens sur les cannes à planter http://forum.latelierpaysan.org/canne-p ... t2483.html
et canne à semer utilisées au Brésil http://forum.latelierpaysan.org/viewtop ... 154&t=2482
et les commentaires de Laurent Welch https://www.mixcloud.com/GR_CIVAM_PACA/ ... A0-planter

Ce n'est pas au pieds mais suffisamment pointu pour être planter avec élan ?

La canne d'AHmed en action je pense ? https://youtu.be/hOB4r22yDvg?t=81 Il y a une pédale pour enfoncer.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Med andre ord: Korrelasjon er ikke årsakssammenheng.
Avatar de l'Utilisateur
izentrop
Ekspert økolog
Ekspert økolog
innlegg: 3189
påmelding: 17/03/14, 23:42
Sted: Picardie
x 181
Kontakt:

Re: Å lage en stokk å plante for å praktisere fasaner?

Message ikke lupari izentrop » 04/12/16, 11:10

Pas bien difficile à réaliser celle-là https://video-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t42 ... e=584413DB
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Med andre ord: Korrelasjon er ikke årsakssammenheng.


Tilbake til "Landbruk: problemer og forurensning, nye teknikker og løsninger"

Hvem er online?

Brukere som leser i dette forumet: Ingen registrerte brukere og 3 gjester