Alger spiser karbondioksid


Del denne artikkelen med vennene dine:

Kullsyre, ofte nedfelt, kan imidlertid bli en nyttig ressurs. Faktisk er ulike strategier som brukes til å utnytte CO2 produsert av fossile brensel, under studiet.
For eksempel studerer ENEL Ricercas Brindisi laboratorium muligheten for å bruke karbondioksid for å akselerere utviklingen av mikroalger som absorberer den under klorofyl fotosyntese. Disse samme mikroalger kan da brukes til å trekke ut verdifulle kjemiske forbindelser eller å oppnå drivstoff.
Gennaro De Michele, le responsable du projet, explique : » Dans notre laboratoire, nous sommes en train d'experimenter la possibilite de realiser des cultures de micro-algues en environnement de croissance enrichi, avec un taux de dioxyde de carbone egal a celui present dans les fumees des usines ». Il serait donc possible d'alimenter les bassins ou sont cultives les vegetaux directement avec les rejets des centrales. De Michele precise : « Nous travaillons actuellement avec l'algue Phaeodactylum tricornutum, qui a
des proprietes tres interessantes. De ce vegetal s'extraient en effet plusieurs acides gras polyinsatures precieux pour notre organisme, appartenant a la famille des Omega 3. De plus, il serait possible d'extraire de cette algue du biodiesel « .
Ideen om å utnytte karbondioksid til dyrking av nyttige mikroalger, følger også i andre land i verden. I USA eksisterer for eksempel mikroalgerkulturer i et karbondioksidberiget miljø allerede. og slike søknader er også til stede i Brasil og India.
« Nous sommes encore dans une phase experimentale – explique De Michele. Cependant, aujourd'hui deja en laboratoire, en presence de concentrations elevees de dioxyde de carbone, nos micro-algues grandissent jusqu'a 3 fois plus rapidement. «
Toutefois, cette voie ne constitue pas une solution globale au probleme du dioxyde de carbone. De Michele explique : » Il s'agit d'un defi extremement complexe, dans lequel il faut agir avec differents parametres : tout d'abord, le rendement des installations, l'utilisation des energies renouvelables et enfin, le stockage et l'utilisation du dioxyde de carbone.
Cette derniere voie est tres interessante et peut mener a l'obtention de composes chimiques precieux, comme les polycarbonates par exemple ; a produire de l'energie renouvelable sous forme de biomasse ; ou encore a produire des roches dans lesquelles le dioxyde de carbone serait definitivement fixe. La culture des micro-algues est l'une de ces voies mais, meme si elle etait utilisee pour la production d'un biodiesel, elle absorberait seulement une petite partie de la production globale de CO2. «

Kilde: Han eneste 24 malm, 11 / 11 / 2004


Facebook kommentarer

Legg igjen en kommentar

Din e-postadresse vil ikke bli publisert. Obligatoriske felt er merket *